Zaz – Sur la route

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...
Avis des spectateurs

Jeudi 15 octobre 2015 à 20:00

zaz

zaz_slide_programme

Le film

Un hommage, comme une évidence… C’était il y a 8 ans, Zaz montait à Paris embrasser son destin hors du commun. Dès son arrivée, elle décroche un job de chanteuse marathonienne, sans micro, dans un cabaret. Mais celle qui n’a jamais pu se résoudre à devenir une « fonctionnaire » de la musique, décide alors de donner de la voix dans les rues de Montmartre. Les passants, pourtant sollicités de toutes parts, s’arrêtent toujours plus nombreux, subjugués par cette voix si saisissante.

Son répertoire à la volée, rendait déjà hommage, entre autre, à Ella Fitzgerald, Yves Montand ou encore la Môme, dont Charles Aznavour fut le confident et lui écrivit quelques chansons…

Celui-ci, qui l’a rejointe sans hésiter pour un duo « zaznavouresque » de sa propre chanson J’aime Paris au mois de Mai, l’affirme haut et fort : « Zaz est née populaire, capable de tout chanter, elle vous prend aux tripes et va aussi loin qu’elle peut aller et ira encore plus loin. Elle a déjà une carrière particulière, un suivi, un nom au delà de nos frontières, c’est la première chez nous depuis longtemps, éminemment populaire ». Et les faits sont là, depuis 4 ans, elle est l’une des artistes françaises qui a vendu le plus de disques à travers le monde. Plus de 3 millions d’exemplaires de ses deux premiers albums ont comblé des fans dans plus de 50 pays, du Chili à l’Egypte, de l’Allemagne à la Chine… Un succès international jalonné de nombreuses récompenses, dont un Felix au Canada, une Victoire de la Musique, un European Border Breaker Award.

En août 2014, elle a achevé une grande tournée mondiale passant par les 5 continents, se produisant, chaque fois, à guichet fermé. Le premier single, en préambule aux titres qui figureront sur son troisième album, souligne ce trait d’union entre le Paname d’hier et ce Paris au présent dans lequel vit intensément Zaz. Si Maurice Chevalier chantait Paris sera toujours Paris sous l’occupation, « cette chanson dessine encore aujourd’hui cette ville à l’esprit libre » vous indique Zaz. Même dans les périodes les plus sombres de son histoire, Paris reste cette ville lumière qui attire à elle tous ceux qui veulent croire en leurs rêves, où tout semble possible.

 

 

 

L'artiste

Depuis 5 ans, Zaz est l’une des artistes françaises qui a vendu le plus de disques à travers le monde. Plus de 3,5 millions d’exemplaires de ses trois premiers albums ont comblé des fans dans plus de 50 pays, du Chili à l’Egypte, de l’Allemagne à la Chine… Un succès international jalonné de nombreuses récompenses. En août 2014, ZAZ a achevé une grande tournée passant par les 5 continents, se produisant, chaque fois, à guichet fermé.
Véritable carnet de voyages intime et démesuré au bout des 110 000 kms parcourus lors de cette tournée internationale, vous découvrirez l’accueil incroyable que lui réserve le monde depuis quelques années.
Vous n’aviez pas idée…elle non plus.
Zaz se pose pour la première fois en Amérique du sud et découvre à l’aéroport de Santiago de Chili la ferveur de ceux qui l’aimaient déjà…
Vous verrez pourquoi elle était attendue par 45 000 personnes au festival « Colours of Ostrava », venues communier, pour la deuxième année consécutive.
De Sète à Munich, ou Rio, filmée au plus près, une constance nous saute aux yeux…malgré la fatigue, le décalage horaire, les nombreuses sollicitations des médias, les imprévus, notre « voix-yageuse » parvient toujours à se connecter instantanément à sa joie d’être là, un bonheur communicatif qui saisit son public dès la première minute.
Un succès ne se ménage pas pour Zaz ! Sa gratitude éternelle, mêlée à son caractère de « performeuse » font que rien ne se donne à moitié.
Les caméras du réalisateur Thomas Lepage nous rendent compte de cette vague d’énergie incomparable où une marée de visages, de bras en l’air, répond instantanément à cette déferlante d’émotions… en reprenant en chœur ses chansons, dans une langue qu’ils ne maitrisent pourtant pas.
Chaque concert est unique car Zaz la naturelle s’amuse, aime « chicaner » avec ses musiciens : on peut la voir piquer la place de son batteur et se mettre à jouer des balais dans une chanson « tableau » boite de Jazz. Puis la boite de Zaz passe sans transition à une transe psychédélique contagieuse, en parfaite fusion avec son « groupe » qui profite de sa liberté pour repousser plus loin avec elle les limites du territoire de la chanson française.
Une révélation sous nos yeux qui nous fait nous dire, le rock lui va bien, aussi.
Au bout de ce film étape, tendez bien l’oreille, ne manquez pas une jolie balade inédite « si jamais j’oublie », joli présage d’un avenir rayonnant qui sonne comme un devoir de mémoire, d’une infinie reconnaissance.

L'avis des spectateurs

Déjà vu ? Notez et commentez
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading ... Loading ...
Retour haut de page